14 Haziran 2021

Première fois pour un couple

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Première fois pour un coupleAoût 2016, Mon compagnon Teddy, et moi Mélanie, qui vous écrit, avons loué pour 15 jours un emplacement pour notre petite toile de tente dans un camping situé le long de l’Ardèche. Départ en moto équipée de Top Case et sacoches latérales, pour arriver dans un cadre somptueux. Nous circulons dans un défilé rocheux bordant la rivière où nous apercevons parfois de petites plages de galets ou les couleurs de la roche s’harmonisent avec la végétation sauvage. Bon à ce moment de l’année il y a foule, beaucoup de circulation et les campings sont complets, mais heureusement que nous avons réservé. Nous avons placé notre petite toile de tente deux places tout au fond de notre emplacement à l’ombre des arbres pour ne pas être gêné trop tôt le matin par le soleil et la chaleur. Notre tente est équipée d’un petit haut vent à l’entrée pour stoker nos affaires. Notre moto est stationnée juste à côté, ce qui libère beaucoup de place sur notre emplacement.Cela fait trois jours maintenant que nous profitons de l’eau de rivière, de promenades en moto, de découvertes de villages retirés, loin de tout, de grasses matinées et de restaurants midi et soir. Le pied !! pas de cuisine ni de vaisselle…. ; ) LES VRAIS VACANCES !!Un matin, alors que nous prenons notre petit déjeuner, nos voisins, un couple d’une quarantaine d’années, s’approche, se présente et nous demande s’il est possible de stationner leur véhicule sur notre emplacement, car leur monospace leur prend trop de place contre leur caravane. Nous acceptons sans aucun problème.Pour nous remercier, deux jours plus tard ils nous invitent à un apéritif sous le haut vent de leur caravane et c’est ainsi que nous faisons connaissance…….Cette famille originaire du nord est en vacances avec deux enfants. Le père, Marc, 38 ans, professeur des écoles, 1m70 environ, brun cheveux bouclés, yeux noisette, arrondi abdominal bien ancré dans son maillot de bain traditionnel bleu foncé qui ne lui va pas du tout car il est trop petit je trouve, mais il laisse apparaître un gonflement dans son entrejambe et cela me laisse rêveuse car il est assez prononcé. Marc est un bon vivant, il aime le vin, la table et toujours prêt à faire des blagues. Son sujet favori le cul….La mère, Marie, 40 ans, mère au foyer, 1m60 environ, blonde, yeux bleu, abdominaux naissant sur ventre plat, et belle poitrine imposante dans un maillot de bain une pièce uniforme noir. Plus calme que son mari et plus discrète mais adorable à l’image de ses deux enfants toujours très poli et très joueurs. Je ne parlerai pas des enfants. On a du mal à croire qu’elle a eu deux enfants avec de telles formes mais elle nous explique qu’elle fait du sport depuis deux ans dans un club de remise en forme…tout s’explique. Vu le peu d’équipement que nous transportons en moto il nous est difficile de recevoir, surtout quatre personnes de plus, alors nous retournons souvent prendre l’apéritif et le repas chez nos voisins avec plaisir. Le courant passe super bien. Cela fait six ans que cette famille vient en vacances en Ardèche, les enfants retrouvant ayant leurs amis habituels et le camping offre beaucoup de jeux et de distractions pour les touristes.Je suis attirée par Marie. Elle est intelligente, elle a un physique très agréable et pendant les corvées « vaisselle » aux sanitaires du camping je remarque que les quelques hommes présents ne sont pas indifférent à nos charmes….bon je ne dis pas que d’un seul coup il y a plus d’hommes qui viennent faire la vaisselle, il ne faut pas rêver non plu mais les seuls hommes présents plaisantent facilement avec nous et leurs regards se posent facilement sur le corps de cette jolie maman.Elle a une grande bouche avec un grand sourire sur de belles dents blanches. A y réfléchir elle ressemble un peu à l’actrice Ingrid Chauvin je trouve…..Elle est petite mais à des formes agréables, sur des talons hauts ses jambes doivent être bien galbées, une taille fine et une poitrine proportionnée avec sa silhouette. Ses fesses sont arrondies, je pense que dans un maillot string Marie serait superbe plutôt que dans son maillot d’une seule pièce.Bien évidement au bout de tant de soirées ensemble nous nous rapprochons et nous nous confions l’une à l’autre. Discussion de mère d’abord, d’épouses puis ensuite de femmes bien évidement…. Un soir pendant que les hommes et les enfants sont allés chercher des pizzas au restaurant du camping, je me lance et lui avoue notre participation à des soirées libertines, en club avec mon compagnon. Nous ne sommes pas des habitués mais trois ou quatre fois dans l’année cela nous plaît. Elle n’en revient pas, ne se doutait de rien d’un couple en moto, simple et joviales. Elle qui n’arrive pas à se dévêtir devant des inconnus elle ne pense pas qu’elle pourrait faire l’amour avec quelqu’un d’autre que son mari bien que parfois elle m’avoue en avoir eu envie, casser la routine avec son homme et aussi connaître « la baise » à plusieurs. Je lui réponds « Un fantasme de pas mal de femmes !!! » Elle n’a jamais été avec plus d’un homme à chaque fois, même avant de connaître Marc. Elle m’avoue m’envier et je sens en elle un certain désarroi d’une mère de famille vivant d’un train train habituel… C’est alors que je lui demande « et avec une femme tu as déjà baisé » regard rond, bouche arrondie et rougeur sur les deux joues je remarque que ma question l’embarrasse, alors je réponds à sa place « Jamais, mais tu en a envie ou eu envie» et elle me décoche un petit oui d’un hochement de tête… je lui demande alors si je lui plais, si mon homme lui plaît, et surtout qu’elle serait la réaction de Marc ? S’ils en ont déjà parlé ? Elle m’avoue timidement que mon Teddy est bel homme, grand 1m85, sportif. Elle me demande s’il n’a pas des origines étrangères et m’avoue timidement qu’elle adore sa peau mate et bronzé. Je lui réponds qu’il a des origines asiatiques ce qui est surprenant vu sa grande taille. Elle se penche vers moi comme pour me confier quelque chose et elle me dit « tu es très belle également, je serai….. » Nous sommes surprises par l’arrivée de Marc, dommage, je l’aime bien mais notre discussion prenait une tournure que je commençais à apprécier. Il est suivi des enfants et de mon Teddy chargés de broîte de pizzas, Marc plaisante sur l’employée de la pizzeria puis nous entamons notre diner. Le lendemain matin, après le petit déjeuner, Teddy préparait la moto pour une balade lorsque Marc vient nous voir et nous demande si nous sommes intéressés par une randonnée pédestre le lendemain. Un parcours d’un peu plus de quatre heures allé retour que Marie et lui ont déjà effectué il y a quelques années. En effet depuis le début de leurs vacances les enfants n’arrêtent pas de leur demander l’accord d’aller passer la journée et la nuit prochaines avec leurs amis qu’ils connaissent depuis des années à quelques emplacements plus loin. Ils n’aiment pas beaucoup la marche à pieds alors les parents en profitent.Nous acceptons et nous leur proposons un restaurant le soir pour les remercier des apéritifs et repas passés chez eux. Ils sont enchantés.Marie et moi n’avons pas pu reprendre notre discussion mais son regard et parfois son allure me laisse penser qu’elle aimerait bien tenter l’expérience. Mais laquelle ? Avec moi ? Avec mon Teddy ? Avec les deux ? Elle, moi et son Marc ? Je parle de ma discussion à Teddy qui n’est pas du tout insensible à Marie, tu m’étonnes !!! Il ne m’étonnera jamais lorsqu’il s’agit d’une jolie fille celui la…. Il me demande comment je trouve Marc ? je lui répond « Il n’est pas un bel homme, il n’est pas moche non plus car il a du charme, et en plus il est très drôle et attentionné avec Marie et ses enfants ».Le monospace stationné le long de la route nous voici parti en milieu de matinée, sacs à dos, shorts, casquettes et bouteilles illegal bahis d’eau pour tous. Chaussures de marche pour nos voisins et baskets pour mon Teddy et moi (pas beaucoup de place dans nos sacoches moto) équipés de deux petits sacs à dos prêtés par les enfants de nos voisins nous sommes un peu ridicules mais cela nous permet d’avoir un bon fou rire, les larmes aux yeux en nous regardant ainsi équipé… surtout Teddy du haut de ses 1m85 harnaché d’un petit sac à dos avec un grand Mickey sur le rabat !!!! Nous arpentons des chemins sinueux qui montent parfois le long du massif ou bien qui descendent vers la rivière. Marc prend en photo tout ce qu’il voit. Sa femme, nous, le paysage, la nature, les papillons tout ce que croise son regard Marc le prend en photo, il verrait une fourmi traverser le chemin il l’a prendrait en photo également !! Il faut dire que la beauté du paysage est formidable alors Marc en garde de bons souvenirs avec ses photos.Arrivée au bord de la rivière, nous nous déshabillons et nous mettons en maillot de bain. Nous nous baignons avec grand plaisir car la fraicheur de l’eau contraste avec la chaleur de l’air. Une chaleur écrasante et pesante. Nous prenons notre petit repas, sandwichs et chips au bord de l’eau, à discuter et à regarder les canoës descendre la rivière. Le maillot de bain de Marc ne lui va vraiment pas. Il est trop petit, mais j’aperçois, une queue longue au repos, tournée sur la gauche au travers du tissu. Cela pourrait être intéressant si cette queue était bien dressée !!Durant notre promenade, je ne peux ressentir que Marie est changée. Notre discussion en est la responsable ? Je ne sais pas mais je la trouve plus complice, plus câline avec son mari, plus bavarde avec Teddy.Après notre petit café emmené par nos voisins dans une bouteille thermos. De vrai campeurs ces deux la !! Nous nous reposons allongés sur nos serviettes de bain. Marc, Marie et mon compagnon bronzent allongés sur le ventre. Je me suis allongée sur le dos.Marc se lève et je remarque qu’il met un temps d’arrêt. Il est surpris par ma poitrine dénudée, mon haut de maillot posé à mes côtés j’en profite pour peaufiner mon bronzage, c’est la première fois qu’il me voit ainsi et il n’est pas insensible à ma poitrine dressée vers le haut, l’eau de rivière en gouttelettes sur ma peau bronzée. Il att**** son appareil photo et entreprends la photographie des alentours, mais au bout d’un moment je remarque que son appareil photo est souvent dirigé vers moi, et souvent j’entends le déclencheur se mettre en marche. Je ne suis pas vexée, bien au contraire et je lui en fais la remarque, il me remercie visiblement troublé par mon « accord » Marie le regarde mais sans aucune colère. Un sourire au coin des lèvres, ses lunettes de soleil légèrement abaissées laissant apparaître un regard complice….Après ces moments de détente nous nous rhabillons et nous nous équipons, puis nous repartons en sens inverse. Nous sommes restés en maillot de bain pour les faire sécher avant de les ranger dans nos sacs à dos. Nos éclats de rires contrastent avec le silence de la nature.A un croisement de chemins, Marc nous demandent si nous voulons allonger notre parcours de 3 ou 4 kilomètres pour nous montrer un endroit magnifique d’un rocher surplombant le parcours de la rivière qu’ils ont découvert il y a deux ans lors de leur promenade. Pourquoi pas !! Je croise le regard complice et malicieux de Marie… la c’est moi qui suit surprise…. ! Après un bon moment, je commence à regretter d’avoir accepté, car je m’imagine qu’il va falloir revenir et avec la chaleur ce n’est pas évident. Nous ne croisons plus personne depuis que nous avons pris l’embranchement des chemins. Au bout d’un moment nous quittons le chemin pour nous enfoncer dans la végétation. Au bout de quinze minutes, nous arrivons sur une sorte de plateau rocailleux surplombant la rivière sinueuse parsemée de tous petits canoës. Il ne faut pas trop s’approcher du bord car la falaise qui est très haute. La vue est splendide, magnifique ! Sur notre côté gauche de grands arbres se déploient, plus hauts que le massif habituel, nous offrant une grande zone d’ombre où nous nous dépêchons de poser toutes nos affaires sur la roche. Bien sur Marc en profite pour réaliser des clichés du paysage et s’en suit des photos de notre petit groupe. D’abord individuellement puis l’appareil posé sur un sac à dos avec le retardateur en fonction nous sommes tout les quatre radieux…. Nous déployons nos serviettes de bain et commençons un gouter de gâteaux et café.Teddy demande comment ils ont connu cet endroit car rien ne laisse imaginer qu’il y a un tel endroit derrière ce massif ? Marc nous explique qu’il a eu un besoin pressant lors d’une de leur promenade et qu’il est tombé par hasard sur cet endroit. Le regard de Marie me laisse penser que ce n’est pas de cette envie qu’il s’agissait… coquins ses deux la.Marie ne supporte plus son maillot de bain, il est encore humide et il est tient chaud pour une marche pédestre. Elle regrette de ne pas avoir emmenée son maillot de bain deux pièces plutôt que son maillot deux pièces. Marc n’arrête pas de faire des éloges de Marie dans son deux pièces et cela nous donne presque envie de la voir ainsi vêtue.Je lui propose de tenir sa serviette pendant qu’elle se changera et elle accepte. Nous nous installons sur ma serviette et je tends devant elle sa grande serviette de bain. Pendant qu’elle enlève son maillot de bain, Marc continue ses photographies et Teddy boit à grandes gorgée d’eau de sa gourde.Marie me tourne le dos, elle enlève son maillot de bain et avant qu’elle ne se rhabille je lui chuchote « tu es gênée ? » elle me répond, sa tête tournée vers moi au dessus de son épaule « non non ça va… » Je la crois et en regardant la marque d’un autre maillot de bain sur ses reins je lui demande dans un haussement d’épaules « et bien alors…on essaie ?» Doucement je rabats la serviette que je tendais autour d’elle et je suis agréablement surprise, regardant sa poitrine voluptueuse et naturelle, d’un très joli galbe, avec deux auréoles larges sur deux tétons tendus. Ha ? Tendus tient ?… Marie est confuse en constatant que je la regarde avec insistance. Elle ne me tourne plus le dos mais me fait face. Je la trouve totalement innocente, livrer a elle-même, la seule de nous quatre entièrement nue face à la nature. Elle est splendide ! Ma main droite caresse sa joue gauche, ses yeux plongés dans les miens me demandent ce qu’elle doit faire. Sans attendre je lui dis « ait confiance, laisse toi faire s’il te plaît…si tu veux arrêter à n’importe quel moment tu me le dis et j’arrêterai…. »Je lâche la serviette et de ma main gauche je lui caresse l’épaule droite……son cou…….sa nuque………et ma bouche vient à la rencontre de sa bouche. Ses lèvres sont douces et s’entrouvrent hésitantes, ma langue entre dans sa bouche et nous nous embrassons longuement. Je ne sais absolument pas ce que font nos deux hommes, je suis ailleurs… sa peau est superbement douce et elle sent bon. Ma main droite prend sa main gauche et je la dirige sur ma poitrine. Au travers de mon tee-shirt elle me caresse le sein droit. D’abord doucement du bout de ses doigts, puis avec la paume. Tout en continuant notre baiser, ma main gauche descend le long de sa hanche droite, de ses fesses rebondies que je caresse en arc de cercles lentement, tout en m’approchant au fur et à mesure de son anus que je caresse du bout des doigts. Je sens en elle un frémissement, et j’entends un gémissement léger. Je la regarde et elle ouvre les yeux. Un regard de désirs mélangé a un regard d’inconnu…. Je la regarde confiante lui laissant la liberté d’accepter mais en la guidant tout de même un peu car sinon je sens qu’elle ne tentera rien.Doucement nous nous agenouillons sur la serviette, l’une en face illegal bahis siteleri de l’autre. Avec ma main droite je dirige sa main gauche sur mon short et elle fait glisser la fermeture éclair pour me déshabiller. Nous arrêtons un moment notre baiser pour que je me déshabille totalement. Nous regardons autour de nous et constatons Teddy assis sur sa serviette, sa gourde dans les mains affichant un large sourire en croisant le regard de Marie. Marc est debout au même endroit ou il était au début de nos ébats, son appareil photo autour du cou. Les deux mains le long du corps il nous regarde. J’entends « Tu ne veux plus faire de photo Marc ?» lui demande Teddy.Nues l’une en face de l’autre, agenouillées sur la serviette, sa peau bronzée marquée par le maillot de bain, ma main gauche palpe et caresse ses seins galbés qui pointent fortement. Ma main droite entreprend une caresse sur sa fesse gauche, sur son ventre et je descends sur son sexe, lentement.Je la prends par l’épaule et l’incite à s’allonger sur le dos. Elle me regarde d’un air affolé mais désireux. Je m’allonge à mon tour sur le ventre, ma tête entre ses jambes que j’écarte doucement ces jambes, je l’embrasse sur l’intérieur des jambes, sur ses genoux, en descendant langoureusement le long de l’intérieur de ses cuisses sans jamais toucher son sexe ce qui lui procure frémissement et chair de poule. Je constate un sexe épilé entièrement « coquine Marie » je me dis… Son sexe est fermé, ses grandes lèvres symétriques sont petites et légèrement gonflées. Du bout de ma langue je descends et remonte plusieurs fois le long de sa cuisse gauche jusqu’à son sexe. J’introduis doucement ma langue et je lèche son clitoris de la pointe de ma langue. Marie écarte les jambes encore plus, je sens qu’elle se relâche. J’enfonce ma langue et j’appuie plus fortement sur son clitoris en effectuant des va et vient. Son sexe s‘ouvre et je sens en elle son humidité. Elle m’excite fortement… elle sent bon, son sexe est bon et savoureux.Lentement je pivote sur moi-même de manière à approcher mes jambes de sa tête. Elle comprend ce que je veux et se place sur son côté, plaçant sa tête entre mes jambes. Lentement je sens sa langue hésitante au début. Elle m’embrasse de petits bisous sur mes jambes, sur l’entrejambe puis doucement elle se décide et me lèche l’entrejambe, ensuite elle s’aventure en moi, me léchant le clitoris d’une douce langue. Nous sommes allongés en 69 sur le côté, mes mains entourant ses jambes je caresse ses fesses et j’écarte doucement son sexe et son anus. Je ne lui ai jamais demandé si elle aimait le sexe anal alors avec mes deux mains je lui écarte doucement l’anus en appuyant de temps en temps sur son orifice. En entendant ses gémissements j’ai compris qu’elle aimait bien cela. Elle salive mon clitoris et à son tour elle m’entoure les jambes de ses deux bras pour venir me caresser les fesses et écarter mes grandes lèvres pour libérer plus facilement mon clitoris. Ses mains se perdent sur mes fesses qu’elle écarte lentement pour venir me lécher l’anus…je gémie pour lui montrer que j’aime ca et pour lui donner de l’assurance mais aussi parce que le plaisir m’envahie.Je n’ai pas le temps de comprendre que d’un coup j’entends Marie crier et se tendre sous ma langue et mes deux mains…. Elle joui fortement, secoué par des spasmes et des tremblements, j’adore !!!Je me tourne sur le dos et à son tour elle se place allongée sur le ventre entre mes jambes. Doucement elle me lèche, tendrement et lentement. Je vois qu’elle y prend plaisir. Je lui demande « tu aimes cela on dirait ? » et elle me répond « Oui j’aime… c’est tout doux et c’est bon…j’adore » Je lui dis « Et ton homme il n’aimerait pas se joindre à nous deux ? »Elle se tourne et regarde Marc. Un éclat de rire nous prend toutes les deux suivi de Teddy et de Marc. Ce dernier prend conscience de sa position debout, toujours au même endroit avec son appareil photo. Mais au travers de son short le tissu tendu par son sexe ne peut pas cacher son état.Je me suis relevé légèrement accoudé sur mes deux coudes et en regardant Marc et je lui demande « tu ne veux pas venir avec nous ? » Marc regarde Teddy d’un regard interrogateur et Teddy hausse les épaules en écartant les bras dans notre direction, paumes des mains tendus vers le haut pour lui faire comprendre « va y mon gars » Marc pose son appareil photo, se déshabille maladroitement et nous rejoint. Je lui tends la main, il la prend me dit « heu … je peux faire quoi ?… » Je lui répond « agenouille toi vers moi si tu veux. Et si marie veut bien ? » Marie me lèche toujours et dans un hochement de tête Marc comprend qu’elle est d’accord. Je le tire vers moi de manière qu’il s’agenouille près de mon visage. Surprise ! Je découvre sa queue longue, pas gigantesque mais raisonnable mais par contre elle est épaisse, large, énorme… avec un gland aussi épais en continuité avec sa queue…..je la prends en bouche et je suis surprise de son épaisseur, je ne peux pas aller jusqu’à sa garde tellement elle est trop large pour ma bouche. Je la suce, je la lèche et je regarde Marc qui ferme les yeux. Je pense qu’il se retient car ses grimaces le trahissent. Je demande alors à Marie si elle ne veut pas m’aider. Elle se relève et s’agenouille a coté de moi. Je l’imite et ensemble nous léchons cette queue épaisse, j’explore avec ma langue ses testicules poilues pendant que Marie gobe la queue de son mari. Ouuuffff quelle bouche ! Elle arrive à le gober jusqu’à la moitié de la garde, chose que je ne peux pas faire. Elle le suce serrant sa bouche sur ce sexe laissant apparaître sa salive jusqu’aux couilles que je lèche. A mon tour je me relève et entreprend ce que Marie vient de faire. Elle tient tendu d’une main le sexe de Marc et ma bouche vient mordre doucement le gland brillant sous la salive de Marie. De ma main droite je caresse et titille le clitoris de Marie qui s’accroupie jambes largement ouvertes pour me faciliter mon geste … « vraiment coquine Marie ! »Au bout de dix minutes environ, nous entendons le déclencheur de l’appareil photo de Marc. C’est Teddy qui s’est emparé de l’appareil et commence à nous mitrailler de photo… c’est excitant. Il nous tourne autour, s’approche ou s’éloigne, je suis surprise de son « professionnalisme ».Je demande à Marc de s’allonger sur le dos et fouillant dans mon petit sac à dos je sors des préservatifs. J’en ouvre un et je le place sur la queue de Marc. Je demande à Marie « Tu commence ou bien c’est moi ?» D’une petite voix elle me répond « Non vas y commence » alors je me lève, je tourne le dos à Marc allongé et je l’enjambe pour m’empaler sur ce sexe tendu. Ma chatte humide reçoit cette queue large. J’en frémie et lentement je m’enfonce laissant échapper un râle approbateur…. Un délice cette queue. Marc commence un va et vient langoureux et Marie nous regarde à genoux à mes côtés. « Embrasse-moi s’il te plaît ! » lui dis-je et Marie vient m’embrasser langoureusement. Au bout de dix minutes je lui chuchote « descend » Et elle quitte ma bouche et descend lentement pour lécher et embrasser mes seins. Des deux mains elles les caressent puis les titille du bout de ses doigts. Marc n’arrête pas son va et vient, il me tient avec ses deux mains en guise de chaise sous mes fesses. Marie s’allonge entre les jambes de son mari et avec sa langue elle titille mon sexe, mon clitoris, les grandes et mes petites lèvres, je mouille tellement c’est délicieux. Je me lève libérant le sexe de Marc et fait un signe des yeux à Marie qui aussitôt le suce, elle le gobe assez profondément pendant quelques secondes puis elle me la replace dans ma chatte pour que Marc recommence son va et vient. Nous faisons cela plusieurs fois pendant quelques instants.Mon orgasme est fort, j’inonde Marie qui me lèche toujours, c’est intense canlı bahis siteleri et électrique….Marie et moi nous relevons. Je l’embrasse longuement en tendant en même temps la main vers Teddy. Il s’empare de ma main et je l’attire vers nous.Teddy nous regarde avec un grand sourire. Je tiens toujours sa main et je la place sur l’épaule droite de Marie qui ouvre à ce moment les yeux. Je devrai plutôt dire qu’elle lève les yeux vers le ciel pour regarder Teddy dans les yeux. Doucement je laisse ma place à Teddy qui embrasse Marie tendrement dans le cou, la bouche… La différence de taille ne les aide pas, Marie est sur la pointe des pieds et Teddy est courbé en deux, je fais glisser jusqu’aux chevilles le maillot de bain de mon compagnon qui s’en débarrasse d’un coup de pied en l’air. Celui-ci va atterrir à moins d’un mètre du bord de la falaise et fait rire Marc qui s’était empressé de reprendre son appareil photo des mains de Teddy depuis qu’il avait quitté ma chatte.Je m’agenouille et prend la queue de mon homme dans ma main droite, puis je la prend en bouche. Les nervures de ses vaisseaux sanguins sont gonflées. Je la lèche, je la gobe en aspirant fortement. Je suis rejointe par Mary qui s’agenouille à côté de moi. Je masturbe la queue de Teddy pendant que Mary la lèche et gobe à son tour. Nous ne pouvons pas la gober plus loin que les trois quart car sa queue est longue et épaisse mais moins épaisse que celle de Marc. Ce dernier s’est approché d’ailleurs ? Toujours son appareil photo dirigé vers nous, nous n’entendons plus le déclencheur mais une petite lumière rouge apparaît sur l’avant du boitier qui laisse deviner qu’il est en train de filmer.J’att**** un préservatif posé sur une des serviettes, je déchire l’emballage et je le place sur la queue de mon homme. Aussitôt en place Teddy att**** Mary par la taille et la soulève. Elle est surprise et lâche un petit cri d’étonnement suivi aussitôt d’un râle de plaisir…debout Teddy vient de l’empaler sur sa queue. Ses deux bras passés sous les jambes de Mary elle fait des va et viens langoureux se tenant à la nuque de Teddy ils s’embrassent longuement. Les yeux ouverts, il me regarde et d’un froncement de sourcils il me fait comprendre qu’il aimerait bien la découvrir dans l’autre orifice…. Je m’agenouille et du bout de ma langue je titille son anus à chaque fois qu’elle redescend sur la queue de Teddy. Mon léchage est plus précis au fur et à mesure ma langue mouille, lubrifie son anus. J’enfonce progressivement mon index, le bout d’abord, entièrement ensuite. De petits cris s’échappent de temps en temps de la bouche de Mary qui embrasse toujours Teddy. Ce dernier se retire du sexe de Marie pour présenter sa queue devant son anus. Je prends sa queue dans ma main droite et doucement je l’applique sur le trou du cul de Marie pour effectuer une pression….. Lentement………Doucement……..sa queue entre et ressort …..à chaque fois plus profondément dans un va et vient langoureux pour finir à s’enfoncer jusqu’à la garde… Mary est aux anges. De longs gémissements accompagnés parfois de râles profonds s’échappent de sa bouche.Je ne sais pas si Marie aime ou pas alors je me relève et je m’approche de son visage. Elle a les yeux fermés, elle n’embrasse plus Teddy, sa tête en arrière, le visage pointé vers les branches de l’arbre qui nous abritent elle souffle et grogne. Je lui demande « Ca va ? Apparemment tu aime ? » « Hummmm c’est bon » me dit-elle « Sa queue est un délice ! »Je regarde Teddy et lui demande « On la tourne si tu veux, regarde Marc il s’ennuie ! » Teddy se détache de Mary et tout en la portant il s’allonge sur le dos et place Marie à l’envers dans la même position où j’étais auparavant. Marie tourne le dos à Teddy, s’agenouille et s’encule à nouveau sur la queue de mon compagnon. Teddy la maintien en plaçant ses mains sous ses fesses et le va et vient recommence laissant à nouveaux échapper de la bouche de Marie les même râles et petits cris de plaisir. Je vais chercher Marc. Tout en filmant il n’a pas arrêté de bander comme un cerf…. Il pose son appareil sur un rocher, l’objectif dirigé vers Teddy et Marie et il se laisse guider…. je le place devant la chatte de Marie, jambes écartées, sous les à-coups de Teddy sa poitrine sursaute. Marc dévisse le bouchon de sa bouteille d’eau et doucement il verse son contenu sur le visage de sa femme. L’eau dégouline le long de son corps, jusqu’à Teddy qui remercie d’un peu de fraicheur. Il est vrai qu’il fait une chaleur torride…Marc s’approche, embrasse d’abord sa femme puis doucement il enfonce sa queue dans sa chatte. Les deux hommes pilonnent Marie, elle est dans tous ses états. Je m’approche et je caresse ses seins tout en embrassant Marc d’une langue profonde. De ses doigts épais ce dernier me masturbe le clitoris.Marie suffoque…. Halète… elle souffle et gémie en même temps et dans un long cri elle joui d’une force incroyable…elle tremble et gémie longuement. J’entends Teddy râler à son tour, mon homme joui aussi.Au bout de cinq minutes, les corps se détachent et j’enlève le préservatif de Marc pour le gober en bouche et le masturber. Ma bouche gobe sa queue comme je peux, de mouvement doux et langoureux j’aspire fortement Marc qui n’en peux plus, il joui et son sperme jaillit dans ma bouche, un sperme épais et onctueux qui coule le long de mes joues et coule sur mes seins. Humm… j’adore !Nus tout les quatre, sur nos serviettes, nous nous jetons à tour de rôle sur nos bouteilles et gourdes d’eau. La chaleur est déjà très forte sous nos arbres, qu’est-ce que cela doit être en plein soleil.Notre retour au camping fut rapide. En effet nous avons du nous rhabiller, ranger nos sacs, nous mettre en route, refaire tout le chemin inverse en plus des kilomètres en trop que nous avions fait sous une chaleur écrasante. Mais aucun de nous ne regrette ces fameux kilomètres.Le soir comme promis nous nous retrouvons tous les quatre dans un petit restaurant entre amis où toutes les discussions sont abordées.Je suis surprise par Marie qui n’a pas été gênée plus que ca. Elle m’avoue avoir parlé à Marc le soir même de notre discussion. Marc et Marie se sont endormis très tardivement après en avoir parlé cette nuit la. D’un accord commun ils ont décidés de déclencher la situation. Marc a proposé à Marie le petit coin sympa au bord de la falaise où il avait fait l’amour une après-midi de randonné. Ils étaient rentrés un peu tard et les enfants s’étaient plaints car ils n’avaient pas pu s’inscrire à une soirée programmée du camping. Marie avait prétexté qu’ils s’étaient trompés d’itinéraire et qu’ils avaient fait un grand détour.Teddy et moi nous leur avouons que nous en avons parlé également et nous pensions les inviter chez nous pour voir si cela vous plairait d’une aventure à quatre. Mais il y avait leur enfants qui nous posaient un problème, nous ne savions pas quoi prétexter pour qu’ils ne viennent pas.Marie nou explique avoir déjà pratiqué l’anal Tout compte fait pour des novices c’est Marie et Marc qui ont provoqué nos ébats. Nous avons fait la connaissance de cette famille avec un grand plaisir. Nous sommes vraiment amis désormais et nous nous retrouvons souvent avec leurs enfants pour passer des journées et soirées entre amis comme le font tous les amis. Marie est ma meilleure amie et Teddy a convaincu Marc à passer son permis de conduire moto pour grosse cylindrée car il est déjà titulaire d’un permis de conduire pour une cylindrée plus petite. De belles balades moto en perspective….Mais il est plaisant que leurs enfants n’aiment pas les balades en montagnes ou la visite de monuments historique… Cela nous donne l’occasion à Marie, Marc, Teddy et moi de nous retrouver intiment…. mais aussi pour regarder avec sourires et rires les photos et film tournés cette fameuse journée de randonnée……IMPORTANT !!!Nous avons fait franchir un pas à Marie et Marc, qui s’aiment encore plus qu’au premier jour….Nous leur en avons fait franchir un autre il y a deux semaines… une soirée dans un club libertin mais cela vous sera conté dans un autre blog avec plaisir…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort didim escort ankara escort gaziantep escort ensest hikayeler escort atasehir kültür escort kartal escort ümraniye escort bostancı escort sakarya escort sakarya escort izmir escort bayan izmir escort maltepe escort ankara escort konyaaltı escort mersin escort ankara escort bayan gaziantep escort ataşehir escort üsküdar escort kartal escort mersin escort bahis kaçak bahis güvenilir bahis bahis siteleri güvenilir bahis bahis siteleri görükle escort sakarya escort eryaman escort mobil porno webmaster forum serdivan travesti